Archives de catégorie : Aménagements cyclables

Des arceaux velo respectés ?

Rue Danielle Casanova devant la médiathèque de Sète

Plusieurs panneaux ont été posés lors de la Vélumination du 23 décembre 2019 sur les arceaux vélo situés dans la zone piétonne et dans les rues Danielle Casanova et Gaston Escarguel.

Une manière de rappeler que la zone piétonne est “en principe” non autorisée aux véhicule à moteur thermique et qu’une signalétique serait bienvenue.

 

Les résultats du baromètre 2019 : Frontignan, Sète, Marseillan

Le nombre de réponses au Baromètre des villes cyclables est de 88 à Frontignan, 235 à Sète et 235 à Marseillan, qui sont les trois villes de l’agglomération qui figurent dans les résultats. 

Découvrez ICI les commentaires libres sur la ville de Frontignan

Quelques exemples : Problème de discontinuité des pistes cyclables – limites de vitesse en zone 30 des véhicules motorisés non respectées mettant en danger les cyclistes – nouvelles pistes cyclables sans séparateur”. “J’espère qu’il y aura bientôt une piste cyclable continue de Frontignan à Sète.” “Il faut continuer à donner une légitimité aux cyclistes sur la chaussée à travers une signalétique claire. Il faut renforcer la visibilité sur la traversée de la chaussée (Côte de Reboul) par la piste cyclable afin de renforcer la priorité des vélos sur les voitures.” “Il serait souhaitable de créer des voies cyclables pour les élèves et les collégiens afin de stimuler les déplacements doux et d’éviter une circulation dense et chaotique quotidienne Les parents pour plus de sécurité circulent avec leurs enfants sur le trottoir !”

Découvrez ICI les commentaires libres apportés par les répondants sur la ville de Sète.

Quelques exemples : “La configuration spécifique de la circulation à Sète à cause des canaux complexifie la circulation en général. La mairie devrait engager un débat avec les usagers et tenter plusieurs expériences avant de valider des travaux de séparation des voies. Par ailleurs, la police verbalise rarement les incivilités des voitures et des scooters sur les deux roues non motorisés.” Il faudrait vraiment un itinéraire sûr pour aller à la gare.” Le sort des piétons à Sète n’est pas plus enviable que celui des cyclistes…” La mairie de Sète est en train d’évoluer positivement par-rapport à l’utilisation de vélo en ville mais il y a tant à faire qu’il faut absolument persévérer et que cela ne soit pas qu’un effet d’annonce avant les municipales de 2020…!Pour moi, l’usage du vélo devrait être encouragé en parallèle avec le développement des transports en commun à Sète. Ceux-ci sont très incommodes et ne permettent pas d’avoir envie de laisser la voiture.” Les grands axes sont complètement dépourvus d’aménagements et itinéraires pour les vélos. Même les travaux de réhabilitation des grands axes et création de rond-points ne donnent pas lieu à création d’aménagements et itinéraires pour vélos : nouveau rond-point du pont Sadi-Carnot par exemple. En fait, rien n’est fait pour les déplacements du quotidien à vélo : pas de parking vélos en gare ou aux arrêts de bus, aucune action pédagogique envers les automobilistes afin d’intégrer le vélo dans la cité.

Découvrez ICI les commentaires sur la ville de Marseillan.

Quelques exemples : “Arrêtez de mélanger piétons et cyclistes, c’est source de conflit. Arrêtez de donner la priorité aux voitures quand une piste cyclable traverse la chaussée ou au niveau des sorties de parking ou des campings, c’est insupportable.Nous attendons avec impatience le dernier tronçon de la voie cyclable permettant d’effectuer le tour du bassin de Thau en sécurité ( Marseillan -Mèze)”. ll est très dangereux de sortir de Marseillan ville a vélo pas de piste cyclable vers Agde sans passer par Marseillan plage ou vers Mèze donc déplacement très limité.”Il est dommage qu’il n’y ait pas de pistes cyclables près du collège. Pour les collégiens, ça rassurerait les parents…” Très bonne piste cyclable reliant Marseillan à Sète et très bonne initiative d’avoir mis à disposition en location des vélos électriques.”

Nos propositions d’aménagements cyclables sur Sète

Depuis maintenant quatre ans, la Roue libre de Thau intervient pour promouvoir la place du vélo comme moyen de déplacement du quotidien.

Pour faire connaître et partager notre vision de la cyclabilité dans la ville de Sète, nous avons récemment réalisé trois cartes qui présentent cette vision.

La première présente l’état des lieux (cliquez) notamment des points noirs pour la circulation des vélos.

La seconde présente les projets en cours (cliquez) en matière d’aménagements cyclables.

La troisième synthétise les améliorations souhaitées (cliquez) sous la forme de propositions d’aménagements au nombre de 12.

Plus de précisions sur nos 12 propositions jugés prioritaires (cliquez) pour les déplacements à vélo dans Sète.

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres propositions pour améliorer la circulation des vélos dans Sète, vous pouvez nous laisser votre message et vos propositions en nous contactant.

Vélorution Réussie !

Nous étions une quarantaine de cyclistes samedi 5 octobre après-midi pour découvrir les double-sens cyclables des quartiers Victor Hugo et Quatre Ponts.

Ambiance chaleureuse et balade en musique ! Démonstration est faite que cet aménagement facilite grandement la circulation des vélos même dans les rues étroites.

Retrouvez ces bons moments :

Merci Jean-Pierre pour cette vidéo.

le pont sadi carnot ouvert aux vélos ?

Depuis vendredi 12 juillet au soir le Pont Sadi-Carnot est ouvert !

Malheureusement, aucun aménagement n’a été prévu pour les vélos ! La photo ci-dessus est celle d’un pont au Pays-Bas…

De même, le nouveau rond-point aménagé à la sortie du pont (quai de Bosc et Bb de Verdun) ne dispose d’aucun aménagement vélo… la Ville de Sète persiste à ignorer le code de l’environnement qui oblige à créer des aménagements cyclables pour toute opération de rénovation de voirie.

Bel été malgré tout, à vélo bien entendu !

Nos propositions d’aménagements cyclables sur Sète

Depuis maintenant quatre ans, la Roue libre de Thau intervient pour promouvoir la place du vélo comme moyen de déplacement du quotidien.

Pour faire connaître et partager notre vision de la cyclabilité dans la ville de Sète, nous avons récemment réalisé trois cartes qui présentent cette vision.

La première présente l’état des lieux (cliquez) notamment des points noirs pour la circulation des vélos.

La seconde présente les projets en cours (cliquez) en matière d’aménagements cyclables.

La troisième synthétise les améliorations souhaitées (cliquez) sous la forme de propositions d’aménagements au nombre de 12.

Plus de précisions sur nos 12 propositions jugés prioritaires (cliquez) pour les déplacements à vélo dans Sète.

N’hésitez pas à nous faire part de vos propres propositions pour améliorer la circulation des vélos dans Sète, vous pouvez nous laisser votre message et vos propositions en nous contactant.

Double-sens cyclable en zone 30 : déjà un an d’attente !

C’est en Mai 2018 que la Roue libre de Thau a adressé au Tribunal administratif de Montpellier un recours contentieux pour demander la mise en place des double-sens cyclables (DSC) dans la zone 30 du centre ville de Sète.

A ce jour, rien n’a bougé. Ni le Tribunal administratif malgré notre mise en demeure formulée en janvier 2019, ni la Ville de Sète qui laisse perdurer une situation qui pénalise fortement les déplacements cyclables.

En interdisant de manière générale et absolue le double-sens cyclable, qui est de droit dans les zones 30, la Ville de Sète se place dans l’illégalité… et place les cyclistes  sétois face à un potentiel conflit de légitimité : celle de la loi qui permet aux vélos de rouler en double-sens dans les voies limitées à 30 km/h et celle de l’arrêté municipal qui l’interdit de manière générale et absolue.

A ceux qui contestent le double-sens cyclable au motif de sa dangerosité supposée, rappelons ces deux idées reçues :

Idée reçue n° 1 : c’est dangereux car automobilistes et cyclistes se font face ; réponse : c’est précisément pour cette raison que cet aménagement garantit une sécurité aux cyclistes et aux automobilistes qui se voient mutuellement en se croisant et qui ralentissent naturellement.

Idée reçue n° 2 : plus la rue est étroite, plus c’est dangereux ; réponse : dans une rue étroite, les automobilistes réduisent leur vitesse, ce qui limite d’autant les risques d’accident avec les cyclistes qui remontent en double sens. Quelle que soit la largeur de la rue, le croisement d’une voiture et d’un vélo ne doit pas poser de vrai problème : quand on se rencontre, on se voit et chacun se pousse (comme le font un piéton qui croise une poussette sur un trottoir étroit ou deux voitures sur une route de montagne).

Souhaitons que cette situation évolue rapidement et que les cyclistes sétois puissent enfin bénéficier de la loi qui favorise leurs déplacements au quotidien.

DES BONNES NOUVELLES !

Sète Agglopôle Méditerranée est lauréate de l’appel à projet lancé dans le cadre du plan vélo national ” vélo et territoire” de l’Agence de l’environnement et de maîtrise de l’énergie (ADEME).

Ces moyens permettront de financer une politique cyclable sur le territoire de l’agglomération.

Comme l’indique l’agglomération : les attentes des citoyens en matière de politiques cyclables sont immenses à la fois en termes d’aménagement (infrastructures dédiées, partage de la voirie, traitement des discontinuités,…), mais également d’accompagnement (offre de services, appui au changement de pratique…). 

Plus de détails sur le site de l’agglopôle.

Autre bonne nouvelle : l’ouverture du premier tronçon de la voie verte de la Corniche de Neuburg à Sète !

Engagés fin 2018, les travaux sont désormais terminés sur le premier tronçon qui va de la place Herriot au poste de secours du Lazaret. Une belle réalisation qui assure la continuité avec la promenade du Mal Leclerc et le Lido.

Merci à la ville de Sète pour ce bel aménagement.

Plus d’informations sur le site de la ville

Grand débat : parlons vélo !

La Fédération des Usagers de la Bicyclette à laquelle adhère la Roue libre de Thau n’a pas attendu le lancement du grand débat national pour donner la parole aux cyclistes.

Dès l’automne 2017, elle a recueilli leur avis à travers une grande enquête ouverte : le baromètre des villes cyclables, qui a recueilli plus de 100 000 réponses.  Voir La synthèse des  résultats sur Sète.

À l’occasion du grand débat national, la FUB met en open-data l’ensemble des réponses libres issues de cette enquête, soit plus de 250 000 doléances vélo ! Voir Les réponses libres sur Sète.

Pour les 316 villes concernées, un document synthétique, une analyse détaillée et un fichier regroupant l’ensemble des réponses libres sont proposés sur https://granddebat.parlons-velo.fr/ et https://granddebat.parlons-velo.fr/carte permettant à toute personne intéressée d’analyser finement les attentes des territoires.

Rappelons que pour la ville de Sète, les résultats du baromètre sont éloquents : le “climat vélo” de la ville est considéré comme “défavorable“….et le seul point fort qui était la facilité à trouver un magasin ou atelier vélo n’est plus vraiment d’actualité sur notre ville.

Utilisons ces données pour alimenter le Grand Débat en mettant en avant le rôle du vélo comme solution concrète pour les déplacements de 1 à 5 km (soit 57 % des déplacements…).

Poussons également nos collectivités à répondre à l’appel à projets financer par le “fonds vélo et mobilités actives” du plan vélo lancé par le gouvernement fin 2018.

Pourquoi ne pas organiser sur le bassin de Thau un  “grand débat local du vélo” comme cela a été réalisé  le 30 Janvier dernier  à Montpellier ? Co-organisé par la FUB et Vélocité Montpellier, dans la dynamique #JeSuisUnDesDeux, ce débat a réunit plus de 80 personnes en un temps record de 3 jours. Le maire de Montpellier annonçait dès le lendemain son intention de répondre à l’appel à projets national. Plutôt encourageant !