Bel été à vélo ! Notez les rendez-vous de la rentrée

Profitez bien de l’été pour découvrir le bassin de Thau, vous trouverez des itinéraires et des cartes à télécharger. Vous pourrez également calculer le temps de vos déplacements à vélo grâce à la carte des temps publiée par l’agglopôle.

Notez d’ores et déjà les rendez-vous de la rentrée :

Le Camp Climat d’Alternatiba se déroule du 28 au 30 août à Montbazin. La Roue libre de Thau y sera le samedi 29 août pour animer un atelier d’auto-réparation de vélos et pour participer à une table-ronde avec Vélocité Montpellier.   

La journée  des associations de Frontignan le dimanche 6 septembre. Venez y rencontrer la Roue libre de Thau !

Le Théâtre Molière de Sète invite à échanger sur la meilleure manière de se rendre au théâtre le 19 septembre à 11 h  à l’occasion de sa fête de rentrée. La Roue libre de Thau y sera pour présenter la solution vélo !

 Balade en hommage à Brassens, le dimanche 4 octobre organisée avec l’Espace Georges Brassens.  

Au Cirque à vélo, dimanche 11 octobre à la Peyrade pour assister à “Dans ton coeur”  de la compagnie Akoreakro avec le Théâtre Molière de Sète.  Vous pouvez vous  inscrire pour y assister auprès du Théâtre Molière par mail amieleviaud@tmsete.com ou par téléphone au 04 67 18 68 63. Nous partirons le dimanche 11 octobre à 16 h de la place Aristide Briand à Sète pour nous rendre par le canal à l’espace chapiteau de la Peyrade.

Les propositions de la Roue libre de Thau pour le Pacte de transition écologique et solidaire du bassin de Thau

La Roue libre de Thau a fait des propositions concrètes dans le cadre du Pacte pour la transition écologique et solidaire du Bassin de Thau.

Les propositions de la Roue libre de Thau sont à lire ICI

Quelques exemples de propositions :

En matière de mobilité active (mesure 15 du Pacte) :

  1. Mettre en oeuvre un schéma directeur cyclable pour une ville traversable à vélo (par la réalisation d’itinéraires cyclables continus, aménagés et sécurisés, dotés d’une signalétique spécifique permettant la traversée de Sète et l’orientation des cyclistes).

  2. Mettre en oeuvre un plan marche donnant la priorité aux plus fragiles (PMR, enfants).

  3. Créer une maison du vélo du bassin de Thau (services, atelier, vélo-école, location…) animée par les associations.

En matière de  limitation de la place de la voiture en ville (mesure 16) :

  1. Mettre en oeuvre un coeur de ville sans moteur thermique (voiture, deux-roues motorisés) en développant des actions pédagogiques comme des journées hebdomadaires sans voiture.
  2. Limiter à 30 km/h la vitesse sur l’ensemble de la ville, mettre en place des zones de rencontre (zone 20 dans les quartiers résidentiels) et des zones de faible émission (y compris sonores).
  3. Mettre en oeuvre un plan de limitation des deux-roues motorisées (lutte contre les nuisances sonores et la dangerosité) au profit d’une politique de développement des deux-roues électriques.

En matière de de développement d’une logistique (mesure 17)

  1. Revoir le plan de circulation pour supprimer le trafic de transit. 
  2. Créer des plate-formes et aires de livraison en périphérie de ville avec une desserte par vélo-cargo ou petits véhicules électriques aux commerces de centre ville (halles, magasins de détail) pour les livraisons des derniers kilomètres. 

En matière de  recyclage des déchet (mesure 18) :

  1. Soutenir l’atelier participatif d’autoréparation de vélos qui par son action favorise la remise en circulation des vélos délaissés, la revalorisation des pièces détachées et le recyclage des matières premières. 

Double-sens cyclable : La Ville de Sète condamnée

Le tribunal administratif de Montpellier a annulé l’article 2 de l’arrêté municipal qui interdisait les double-sens cyclables dans la zone 30 du centre-ville et condamne la Ville de Sète à  respecter la loi, c’est à dire à mettre en double-sens cyclable l’ensemble de la zone 30. 

Le tribunal administratif condamne la ville à verser 250 euros à la Roue libre de Thau au titre de compensation du temps passé pour défendre le droit des cyclistes.  

Rappelons que l’arrêté du 18 décembre 2017 a été attaqué par la Roue libre de Thau car ne respectant pas la loi de 2008 instaurant le double-sens cyclable dans les zones 30. 

Dans son jugement du 30 juin 2020, le tribunal administratif a jugé insuffisantes les motivations avancées par la ville, considéré qu’elle avait fait une erreur manifeste d’appréciation et méconnu les articles du code de la route relatifs aux pouvoirs du maire ainsi que celui sur le double-sens dans les voies à 30 km/h.  

Une victoire pour l’association qui gagne ainsi en légitimité et en compétence juridique, les pouvoirs publics savent désormais qu’ils risquent une action en justice pour tout non-respect des droits des cyclistes. 

La Roue libre de Thau choisit de reverser la somme acquise à la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) qui l’a formée et accompagnée dans cette action juridique.