Il est toujours temps d’apprendre à faire du vélo

La Roue libre de Thau anime une vélo-école pour adultes les samedis matins. Les prochaines séances se dérouleront en novembre (samedis 19 et 26) et décembre (samedis 3, 10 et 17).

Pour apprendre à faire du vélo si vous n’avez pas eu la chance d’en faire quand vous étiez enfant.

Pour vous remettre en selle si vous avez arrêté de pédaler depuis un moment.

Pour prendre en main votre vélo à assistance électrique et vous permettre d’être à l’aise dans sa conduite.

Pour être accompagné et conseillé dans  la circulation en ville.

Les inscriptions sont ouvertes pour la prochaine session : contact@larouelibredethau.org

Restons mobilisés pour la défense de la place Aristide Briand à Sète

Le 5 octobre l’ordonnance du Tribunal administratif de Montpellier saisi par le Collectif Bancs Publics n’a pas autorisé la Ville de Sète à procéder à l’arrachage des arbres de la place du kiosque. 

Pour le faire, la Ville doit obtenir une dérogation à l’article du code de l’environnement (L 350-3) qui interdit de porter atteinte et d’abattre des allées d’arbres. Si la Ville persiste à vouloir continuer son travail de destruction de la place, elle doit obtenir une dérogation de la part du Préfet de l’Hérault. 

Nous vous invitons à écrire aux autorités départementales (Préfet de l’Hérault, députés, sénateurs) et nationales (Président de la République, Première Ministre, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires) afin de leur indiquer notre opposition à ce projet de parking souterrain.

Il est urgent de demander massivement au Préfet de ne pas autoriser la Ville à déroger à l’article du code de l’environnement qui protège les arbres de la place Aristide Briand.

Il est également nécessaire de se mobiliser pour tenir chaque jour la petite table rouge à l’angle de la rue Gambetta et de la rue du Général de Gaulle qui permet d’aller à la rencontre des habitants pour leur expliquer le caractère nocif du parking et marquer notre détermination à résister à cette atteinte à notre cadre de vie.

La lutte notamment juridique contre le projet de parking nécessite des moyens financiers. N’hésitez pas à apporter votre soutien financier pour permettre au Collectif Bancs Publics de continuer le combat.