Archives par mot-clé : mis-en-avant

Urgence ! Repondez au baromètre des villes cyclables

Que vous soyez cyclistes ou non, il est indispensable de répondre au Baromètre des villes cyclables : Cliquez ICI

Taguez les pages de vos communes pour les encourager à partager: la communication baromètre en cliquant ICI

La ville de Sète doit recueillir 436 réponses pour figurer au  classement national, pour l’instant seulement un tiers (136 réponses) ont été obtenues !

La ville de Frontignan doit atteindre 225 réponses et n’est actuellement qu’à 16 % avec 36 réponses…

Il est nécessaire de se mobiliser pour répondre et faire répondre si nous voulons figurer dans le classement national et ainsi pouvoir interpeller les candidats aux prochaines élections municipales. 

Distribution de FLyers vendredi 25 Octobre

Après le succès de la vélorution du samedi 5 octobre pour saluer la mise en place des double-sens cyclables dans les quartiers Victor Hugo et Quatre Ponts, la Roue libre de Thau organise une distribution de flyers pour informer et sensibiliser les automobilistes et les piétons à cette évolution du code de la rue. 

Rendez-vous le Vendredi 25 octobre à 17 h 30 sur le Pont de la Gare côté Quai Vauban. 

L’avis de la Roue libre de Thau sur le PDU

La Roue libre de Thau a formulé ses observations sur le projet de Plan de déplacements urbains (2020 – 2030) de Sète agglopôle méditerranée.

Consultez l’avis ICI.

La Roue libre de Thau demande que le PDU soit modifié en :

1. Révisant à la hausse les parts modales prévues pour les modes actifs, en particulier en faveur du vélo en proposant de multiplier par 10 la part du vélo dans les déplacements, soit passer des 2 % actuels à 20 % en 2030. Cet objectif n’est en aucune manière irréaliste sachant que plusieurs villes françaises ont actuellement (2015) des parts modales vélo qui s’en rapprochent comme Strasbourg (16 %),  Grenoble (15,2 %) ou Bordeaux (11,8 %) (source INSEE RGP 2015). Dans ces villes, la part modale de la voiture se situe sous la barre des 50 %.

2. Fixant un objectif de coeurs de ville sans voiture, en suivant l’exemple de la capitale de la Slovénie, Ljubljana, consacrée capitale verte européenne en 2016 par l’Union européenne, qui a supprimé toute circulation automobile dans son centre ville depuis 2008.

3. Supprimant des places de stationnement pour les voitures, notamment en abandonnant les projets des trois parkings enterrés dans le centre-ville de Sète (mesure 34). 

4. Ré-affectant les financements du PDU en faveur de la réalisation d’aménagements cyclables dans la perspective de l’objectif des 20 % de part modale vélo en doublant les engagements financiers prévus à l’objectif 1 (passer de 45,5 à 91 M) en diminuant d’autant ceux de l’objectif 3 (actions 9, 10) qui passeront de 116,15 à 70,65 M€.