La Roue libre de Thau accueille la journée de formation juridique de la FUB

La Roue libre de Thau a accueilli la journée de formation juridique de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Les deux thèmes de la journée ont été la Loi LAURE (loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie) et les double-sens cyclables (DSC) sur les voies à 30 km/h.

Trente personnes, dont huit de la Roue libre de Thau, ont participé à cette journée. Des participants issus d’associations de la région Occitanie (Sète, Perpignan, Narbonne, Béziers, Montpellier), mais aussi de Provence Alpes Côte d’Azur (Arles, Marseille, St-Rémy de Provence, Mouans-Sartoux, Mandelieu, Mougins), ou d’ Auvergne Rhône Alpes (Montélimar, Mâcon, Bourg-en-Bresse), d’Olivet (région Centre) et Charleville-Mézières et même de Belgique. Une réelle  diversité de représentants d’associations « historiques », nouvellement créées, voire en devenir.

Les objectifs recherchés par  la cellule juridique de la FUB à l’initiative de cette formation  sont d’encourager les recours gagnants permettant une évolution des textes  grâce à la jurisprudence produite, et surtout que la loi soit enfin respectée par les collectivités et les services en charge de la voirie.

Le tour de table des participant.e.s a permis de constater que dans beaucoup d’endroits, on est encore loin d’une application effective des lois permettant aux vélos d’être pleinement légitimes dans l’espace public. Si les représentants des associations de cyclistes ont besoin de se former juridiquement, on constate que ce besoin est également important chez de nombreux techniciens et  élus de collectivités qui méconnaissent encore totalement les textes qui pourtant, comme la LAURE ont plus de 20 ans d’existence !

La journée, très  riche en échanges et en débats,  s’est articulée autour d’ateliers pratiques de mise en situation,  d’une visite de terrain à vélo et du  retours d’expériences de trois associations. Celles  de Vélo-en- Têt de Perpignan sur les doubles sens cyclables, du  Collectif Vélos en Ville de  Marseille sur la loi LAURE.

Les participants ont fortement apprécié la qualité, la pertinence et l’intérêt des interventions et des exemples, la richesse des apports théoriques et du partage d’expériences, l’atelier de mise en situation. Ce type de rencontre régionale élargie est très demandée et beaucoup de participants ont proposé d’aborder  d’autres thématiques comme les PLU (plan local d’urbanisme) et les PDU (plan de déplacement urbain, par exemple sur la question du  stationnement vélo), comment éviter de mauvais aménagements (par exemple, les pistes cyclables sur trottoirs), comment communiquer et faire respecter les nouvelles réglementations (exemple : les sas vélos), comment faire respecter les distances de sécurité et dépassements dangereux, etc.

Grand merci aux adhérent.e.s de la Roue libre de Thau qui ont participé à l’accueil de cette journée, en prêtant un vélo, un vidéo-projecteur, en hébergeant des participants, en aidant à la mise en place de la salle, etc. Par leur engagement, ils ont grandement contribué à la réussite de cette belle journée.

Laisser un commentaire