Signalisation sur le Quai des Moulins

La continuité et le jalonnement sont deux des éléments qui font la qualité d’un véritable itinéraire cyclable. Ils sont trop souvent absents des aménagements existants à Sète et plus généralement dans le Bassin de Thau.

Quelques aménagements cyclables réussis existent, en particulier de belles voies vertes. Mais trop souvent ces aménagements ne sont pas reliés entre eux, obligeant les cyclistes à retourner dans la circulation générale ce qui est problématique en particulier pour les enfants ou les cyclistes peu expérimentés.

Quant au jalonnement des itinéraires, il est indispensable pour permettre le repérage et l’orientation des cyclistes sur un itinéraire.

Le cas du Quai des Moulins

À ce titre, la signalisation du Quai des Moulins  pose problème à de nombreux cyclistes. Un panneau indique bien l’itinéraire en direction de Frontignan pour les vélos et les piétons, mais sans reprendre la couleur verte généralement adoptée pour le jalonnement des itinéraires cyclables.

La signalisation de l’itinéraire cyclable vers Frontignan est plutôt discrète…

Mais 200 mètres plus loin, des panneaux indiquent la fin de la piste cyclable obligatoire (à ne pas confondre avec une interdiction aux cyclistes !) ainsi qu’une voie sans issue ! Difficile de savoir que l’itinéraire cyclable vers Frontignan continue bien le long du quai…

Il semble donc nécessaire de préciser que le Quai des Moulins n’est pas une impasse pour les piétons et les cyclistes, au moyen du panneau adapté. Un rappel de jalonnement de l’itinéraire cyclable en direction de Frontignan serait également le bienvenu sur cette portion de ViaRhôna et de la Méditerranée à vélo, deux véloroutes fréquentées par de nombreux cyclotouristes.