Grands travaux à Sète, quelle place pour les vélos ?

Depuis la rentrée 2016, la ville de Sète mène une grande campagne de travaux dans les rues de la ville. Parallèlement, une grande campagne de communication et d’affichage nous apprend que ces travaux incluent la rénovation de 20 rues et la réfection de plus de 22.000 mètres carrés de voies et chaussées. Le boulevard Casanova, le pont Virla, les quais Noël Guignon, Adolphe Merle, Pavois d’or et Dr Scheydt sont concernés dès l’automne 2016.

L’article 20 de la Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Énergie (loi LAURE, datant de 1997), devenu article L228-2 du Code de l’Environnement, stipule que : “À l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation.”

Les cyclistes sétois, en droit d’attendre, conformément à la loi, la réalisation d’itinéraires cyclables à l’occasion de ces travaux ont découvert lors de la balade du 4 décembre dans les rues de Sète que rien ne semble avoir été prévu pour eux. La Roue Libre de Thau a donc fait part à la Ville de son étonnement devant ces réalisations en contradiction avec l’engagement annoncé en faveur du vélo et la réduction de 20% des émissions de CO2, et contrevenant au Code de l’Environnement.

2 réflexions sur « Grands travaux à Sète, quelle place pour les vélos ? »

Les commentaires sont fermés.