Commission Aménager – Se déplacer

Depuis cette année, la Roue Libre de Thau a été invitée à participer au Conseil de Développement de Thau Agglo, « une instance de démocratie participative composée uniquement de bénévoles issus de la société civile ».

Le Conseil est constitué de 6 commissions et c’est logiquement dans celle intitulée « Aménager – Se déplacer » que notre association est intervenue.

Côté vélo, les discussions ont particulièrement porté sur l’implantation de places de stationnement. Le rapport d’activité 2016 du Conseil en fait état, et nous espérons donc voir arriver en 2017 dans les rues de l’agglomération de nouveaux arceaux, plus nombreux et plus adaptés !

Extrait du rapport d’activité 2016 du Conseil de développement de Thau Agglo

Balade des givrés le 8 janvier

Ami.e.s du vélo et des circulations douces et conviviales,

La Roue Libre de Thau vous invite à sa première balade à vélo de l’année 2017 de Sète à Frontignan Plage pour un début d’année vigoureux à l’occasion du grand bain méditerranéen !

L’événement se déroule à 11 heures à la plage des Mouettes rive Ouest (près du centre de loisirs).

Nous vous donnons rendez-vous à 10 h précises sur la Place Aristide Briand à Sète (près du kiosque à musique), ou vers 10h40 à Frontignan.

N’oubliez pas vos gilets jaunes (et vos maillots de bain pour les courageux.ses).
La balade sera suivie d’un pique-nique (n’oubliez pas votre repas).
Venez nombreux, et n’hésitez pas à diffuser notre invitation !

Cordialement,
L’équipe de La Roue Libre de Thau

Grands travaux à Sète, quelle place pour les vélos ?

Depuis la rentrée 2016, la ville de Sète mène une grande campagne de travaux dans les rues de la ville. Parallèlement, une grande campagne de communication et d’affichage nous apprend que ces travaux incluent la rénovation de 20 rues et la réfection de plus de 22.000 mètres carrés de voies et chaussées. Le boulevard Casanova, le pont Virla, les quais Noël Guignon, Adolphe Merle, Pavois d’or et Dr Scheydt sont concernés dès l’automne 2016.

L’article 20 de la Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Énergie (loi LAURE, datant de 1997), devenu article L228-2 du Code de l’Environnement, stipule que : « À l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. »

Les cyclistes sétois, en droit d’attendre, conformément à la loi, la réalisation d’itinéraires cyclables à l’occasion de ces travaux ont découvert lors de la balade du 4 décembre dans les rues de Sète que rien ne semble avoir été prévu pour eux. La Roue Libre de Thau a donc fait part à la Ville de son étonnement devant ces réalisations en contradiction avec l’engagement annoncé en faveur du vélo et la réduction de 20% des émissions de CO2, et contrevenant au Code de l’Environnement.

Piste protégée devant l’école Langevin

Le stationnement régulier de voitures sur la piste cyclable devant l’école Langevin faisait depuis longtemps partie des problèmes signalés par les cyclistes sétois, et figurait à ce titre sur notre carte des points noirs. Le passage des cyclistes devenait alors délicat, voire devait se faire à contre-sens !

À l’heure de l’entrée et de la sortie des classes en particulier, nombreux étaient les automobilistes n’hésitant pas à franchir les séparateurs plats en plastique, arguant de la célèbre excuse « J’en ai juste pour 5 minutes ! ».

Même la requalification du stationnement sur piste cyclable en « stationnement très gênant » et le passage de l’amende encourue à 135€ au 1er juillet 2015 n’ayant pas été suffisamment dissuasifs, les services de la ville ont remplacé pendant l’été 2016 les séparateurs par un muret qui interdit de manière efficace le passage des voitures sur la piste cyclable.

Notons tout de même que l’aménagement aurait sans doute pu être mieux conçu initialement, de façon à éviter que la piste cyclable ne traverse deux fois sur quelques dizaines de mètres cette contre-allée de parking en perdant à chaque fois la priorité.