Une assemblée générale 2018 fructueuse

Vingt-trois participants pour la quatrième assemblée générale  de la Roue libre de Thau ce samedi 3 février à la maison de la vie associative de Sète. Voir le compte-rendu de l’assemblée générale.

Une occasion de revenir sur l’année 2017 riche en événements et avancées : la Convergence Vic à vélo suivie d’aménagements provisoires pour sécuriser le passage entre Mireval et Vic-la-Gardiole, la zone 30 dans le coeur de ville de Sète, la pose d’arceaux vélos, etc.

Pour l’année 2018, la Roue libre de Thau entend poursuivre ses activités du premier week-end de chaque mois avec :

  • le premier samedi du mois une vélorution festive dans les rues de Sète (de 11h à 12 h) avec désormais un parcours identique (voir la carte) et une animation sonore ;
  • suivie d’un atelier d’auto-réparation de vélos (de 12 h à 13 h) désormais bien équipé en outils. Notez-le afin d’amener vos vélos à réparer ou à entretenir (place Aristide Briand au kiosque).
  • Toujours le premier samedi du mois, la réunion mensuelle de 15 h à 17 h est ouverte à l’ensemble des adhérents et sympathisants (à la maison de la vie associative de Sète 11 rue du Moulin à Vent).
  • Le lendemain, premier dimanche du mois, la balade mensuelle nous permet de découvrir des nouveaux  espaces et d’aller la  rencontre d’autres associations du territoire.

Le développement de l’association au-delà des villes de Sète et de Frontignan d’où viennent la plupart des adhérents actuels constitue un enjeu de l’année 2018.  La création de groupes locaux de la Roue libre de Thau dans les autres villes de l’agglomération ( les deux Balaruc,  Bouzigues, Gigan, Loupian, Marseillan, Montbazin, Mèze, Mireval, Poussan, Villeveyrac,  Vic) permettrait à l’association d’avoir une meilleure représentativité et plus de poids vis-à-vis de l’agglomération (Sète Agglopôle Méditerranée).

Le mode de gouvernance collégiale de l’association a été confirmé lors de l’AG qui a décidé que les animateurs référents des activités de la Roue libre de Thau animeraient l’association.

Les principales activités sont :

  • les aménagements cyclables,
  • l’animation de l’atelier d’auto-réparation
  • les vélorutions,
  • l’organisation des balades
  • la gestion de la trésorerie et des adhésions,
  • le suivi des outils informatiques
  • le secrétariat et la communication
  • le développement sur les autres communes du bassin de Thau

Pour chacune de ces activités, un ou plusieurs animateurs référents se sont proposés. Ils sont chargés d’animer et de coordonner les bénévoles qui s’investissent dans ces activités.

N’oubliez pas de renouveler votre adhésion pour l’année 2018.

Le montant de l’adhésion de base reste de 5 euros.

  • vous pouvez adhérer en ligne ICI
  • vous pouvez également adhérer en remettant un chèque ou des espèces à l’occasion de nos vélorutions,  atelier d’auto-réparation ou balades.
  • vous pouvez également adhérer en adressant un chèque (uniquement) à La Roue libre de Thau, chez Véronique BOURRAT, 29  rue Honoré Euzet  – 34200 Sète accompagné de votre bulletin d’adhésion

Commencez bien l’année !

Au programme de cette nouvelle année 2018

Pour un début d’année vigoureux, venez participer au bain des givrés ! 
Dimanche 7 janvier à Frontignan Plage (plage des Mouettes)

Rendez-vous à 9 h 15 pour un départ à 9 h 30 Place Aristide Briand à Sète, prévoyez maillot, serviette… et bonne humeur pour le grand bain méditerranéen.

Samedi 13 janvier venez partager la galette des rois de Sète en Transition de 12 h 30 – 14 h 30 à la Maison de la vie associative (11 rue du Moulin à Vent à Sète).

Suivie à 15 h de la réunion mensuelle de la Roue libre de Thau.

Zone 30 et double sens cyclable

En ce mois de décembre, les chaussées de la ville de Sète fleurissent de marquages 30 km/h ou Zone 30. Un belle occasion de rappeler que le double sens cyclable est depuis janvier 2016 la règle dans les rues à sens unique limitées à 30 km/h (qu’elles soient en zone 30 ou non).

A lire l’article sur ce sujet de la revue de la FUB (Vélocité n°143 de novembre-décembre 2017). Cliquez sur l’article pour l’agrandir.

Merci de votre participation

Grâce à vous le baromètre des villes cyclables est un succès !

Avec plus de 113 000 réponses, le Baromètre des villes cyclables est la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo et la deuxième d’Europe. Cette enquête sur le vélo constitue la plus large contribution citoyenne aux Assises de la mobilité. Les résultats montrent que les Françaises et les Français attendent du gouvernement une politique pro-vélo ambitieuse pour accélérer la transition des mobilités.

Lire le communiqué de presse de la FUB.

Merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à l’enquête et aux nombreux relais qui l’ont largement diffusée.

Les résultats du baromètre des villes cyclables sur le bassin de Thau

Sur le bassin de Thau, plusieurs villes ont atteint leurs objectifs de réponses à l’enquête nationale de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB). Rappelons que l’objectif visé était de 5 réponses pour 1000 habitants. Les villes suivantes ont atteint ou dépassé l’objectif :

  • Marseillan : 166 % avec 83 réponses (10,7 pour mille habitants)
  • Mèze : 130 % avec 73 réponses (6,5 pour mille habitants)
  • Sète : 123 % avec 272 réponses (6,2 pour mille habitants )
  • Frontignan : 111 % avec 127 réponses (5,5 pour mille habitants)

En revanche, d’autres n’ont pas atteint le seuil minimal de 50 réponses  pour figurer au classement national (les résultats seront annoncés par la FUB le 16 mars 2018)

  • Balaruc-les-Bains : 48 % avec 24 réponses (3,5 pour mille habitants)
  • Poussan : 44 % avec 22 réponses (3,6 pour mille habitants)
  • Gigean : 34 % avec 17 réponses (2,7 pour mille habitants)

Cela signifie qu’il existe encore d’importantes marges de progression pour le développement de la Roue libre de Thau sur l’ensemble du bassin de Thau !

A quand une signalétique vélo dans Sète ?

Messieurs les responsables de la voirie à Sète, une véritable signalétique vélo, c’est pour quand ?

Vous savez mettre des petits autocollants sur les potelets censés interdire aux  deux roues motorisés de stationner sur les arceaux vélos que vous avez installés en mai 2017…

Avec une efficacité souvent relative…

Mais quand installerez-vous une véritable signalétique pour les vélos ? Par exemple, pour que les  cyclotouristes puissent se repérer et trouver leur itinéraire dans la ville   :

Ou encore pour permettre aux cyclistes de prendre des double sens cyclables dans les rues à 30 km/h  :

 

Osons un parallèle, combien la ville met-elle pour le vélo au regard de ce qu’elle dépense (nous dépensons en réalité…) pour l’automobile ?

Petit rappel, la rénovation du parking du canal coûtera au final 5 millions d’euros…  Et combien pour la  “rénovation” de la rue  Gabriel Péri, actuellement en cours, et où contrairement  au Code de l’environnement… aucune place n’a été réservée aux circulations douces.

Rêvons un peu…

 

Consultation publique Entrée Est de Sète : exprimez-vous !

L’agglomération Sète Agglopôle Méditerranée lance une consultation publique sur le projet d’aménagement urbain de l’entrée est de Sète. Voici l’avis et les observations de la Roue libre de Thau sur la prise en compte des  mobilités actives

Consulter l’avis de la Roue libre de Thau

Aller sur le site de la consultation pour donner son avis

Le Midi Libre relaie l’enquête Baromètre cyclable

Le Midi Libre du jeudi 9 novembre consacre sa “une” à l’enquête de la FUB le Baromètre des villes cyclables et donne les  résultats intermédiaires sur le bassin de Thau.

En page 3, le Midi Libre s’interroge pour savoir si le Bassin de Thau est l’ami des cyclistes…

Le journal poursuit sur les suites de notre action Convergence Vic à vélo du 1er octobre :

Si vous ne l’avez déjà fait, dépêchez-vous de répondre à l’enquête nationale

 

Point intermédiaire sur le Baromètre cyclable

Encore 1 mois pour participer

Il y a maintenant 2 mois que le Baromètre des villes cyclables est en ligne en ligne sur le site parlons-velo.fr. Il reste donc encore 1 mois pour recueillir le maximum de réponses avant le 30 novembre 2017.

Les résultats seront rendus publics en 2018 et permettront aux villes de mieux connaître le ressenti et de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo.

Diffusion sur le Bassin de Thau

À l’instar de l’ensemble des associations locales qui forment le réseau de la FUB, la Roue Libre de Thau reste mobilisée afin d’obtenir un nombre élevé de réponses dans les 14 communes de Sète Agglopôle Méditerranée (nouveau nom de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau).

Nos bénévoles ont ainsi distribué les flyers au public de la journée de l’éco-mobilité du 16 septembre à Balaruc-les-Bains, ainsi qu’aux cyclistes venus pédaler lors de nos balades et vélorutions cet automne ou lors de la Convergence à Vic-la-Gardiole le 1er octobre. Ces affichettes invitent chacun à exprimer son ressenti sur la pratique du vélo dans sa ville et ses attentes en matière cyclable en répondant au questionnaire en ligne.

En octobre, nous avons publié un communiqué de presse et contacté les collectivités pour leur demander de relayer officiellement l’enquête. Plusieurs associations et entreprises ont aussi été contactées dans ce but.

Ils parlent du Baromètre

Notre communiqué a été repris dans plusieurs médias locaux :

  • Thau Info : ici et
  • Hérault Tribune : ici
  • Radio One : ici

La ville de Balaruc-les-Bains parle du Baromètre des villes cyclables sur son site internet (mais semble avoir plutôt repris un communiqué de Vélocité Montpellier !).

L’enquête a également été relayée sur Facebook et Twitter par de nombreux acteurs, par exemple :

  • Sète Agglopôle Méditerranée ici
  • À Marseillan : la ville ici et l’Agenda 21 ici
  • La Mairie de Vic-la-Gardiole ici
  • Des élus comme Kelvine Gouvernayre à Frontignan
  • Des vélocistes : Flying Cat ici et Autour du Vélo ici
  • Le CPIE Bassin de Thau ici
  • Des associations comme l’Entre2pôts ici
  • Des particuliers…

Nous remercions tous ceux qui ont pris part à la diffusion du Baromètre des villes cyclables au grand public, et contribuent ainsi au succès de l’enquête !

Le point sur la participation

La FUB a fixé un objectif de 5 réponses pour 1.000 habitants (soit 0,5 % de la population) dans chaque commune, avec un minimum de 50 réponses pour les plus petites communes, afin de garantir une certaine représentativité.

La participation au 27/10/2017 est connue pour les 7 communes suivantes, elle est exprimée en nombre de réponses et entre parenthèses le pourcentage relatif par rapport à l’objectif fixé.

  • Sète : 101 (46%)
  • Frontignan : 66 (58%)
  • Mèze : 13 (23%)
  • Marseillan : 59 (118%)
  • Balaruc-les-Bains : 8 (16%)
  • Gigean : 11 (22%)
  • Poussan : 4 (8%)

Seule la commune de Marseillan a déjà atteint et dépassé l’objectif de 100%, grâce au relais actif des services de la ville.

Les villes de Sète et Frontignan pourront sans doute atteindre les objectifs fixés si l’enquête y est relayée de manière plus active.

Enfin, l’enquête devrait être relayée en novembre dans le magazine de Sète Agglopôle, ce qui pourrait entraîner un nombre de réponses important dans tout le territoire.

La Roue Libre de Thau va continuer ses efforts durant ce mois de novembre pour essayer de collecter un maximum de réponses ! Rendez-vous début décembre pour un bilan définitif sur la participation, et au printemps 2018 pour les résultats de l’enquête.

 

Aménagements cyclables entre Vic et Mireval

Une réponse rapide du Département

La mobilisation pour la Convergence à Vic à vélo le 1er octobre dernier n’est pas restée sans lendemain ! Dès le 2 octobre en effet, le Département de l’Hérault publiait un communiqué de presse pour annoncer le traitement des discontinuités cyclables entre Vic-la-Gardiole et Villeneuve-lès-Maguelone.

Une rencontre en mairie de Frontignan

La Roue Libre de Thau a ensuite été contactée par le cabinet de Pierre Bouldoire, maire de Frontignan et premier vice-président du Conseil départemental de l’Hérault. Une rencontre des représentants de notre association et de Vélocité Montpellier s’est tenue le 19 octobre en mairie de Frontignan avec :

  • Pierre Bouldoire
  • Yves Jaumin, directeur de cabinet
  • Éric Meulin, responsable des aménagements cyclables au Conseil départemental
  • Frédéric Jauch, responsable de l’Agence technique départementale
  • Sylvain Menras, chargé d’opération (EuroVélo 8)

Sécurisation de la traversée de la RD114

Le franchissement de la route départementale 114 entre Vic-la-Gardiole et Mireval constitue le principal point noir, aussi bien pour la continuité des itinéraires cyclables longue distance que pour l’accessibilité de l’arrêt SNCF depuis Vic.

Deux solutions définitives sont depuis longtemps à l’étude pour sécuriser le carrefour 114/116.  Elles devraient être finalisées d’ici la fin de l’année 2018 avec la SNCF, en fonction du choix d’un passage sous ou sur le pont.

En attendant, un aménagement provisoire est en cours de réalisation : signalisation horizontale et verticale, bandes rugueuses, limitation de la vitesse à 70 km/h. Ces aménagements sont destinés à informer les automobilistes “qu’ils entrent sur un site partagé avec les cyclistes.”

À l’approche du pont, des bandes sonores au sol ont été réalisées, pour ralentir le flux routier.
Des damiers de peinture vertes signalent l’intersection des voies douces et des voies routières.
Deux bandes sont peintes sur chaque bord de la chaussée, représentant des pictogrammes de cyclistes.

Ces photos sont extraites de l’article de Thau Info que René Rispoli conclut par ce paragraphe : “Il faut espérer que ces aménagements provisoires, en attendant le franchissement de la route et de la voie ferrée en voie propre pour les vélos, apporteront une amélioration quant à la tranquillité et la sécurité des cyclistes, et des piétons.

Association pour le développement du vélo autour du bassin de Thau